Français English Espanol

NEWSLETTER

Inscrivez à notre newsletter :

Votre Email

Votre nom
 


NOS PARTENAIRES

 


» » Eco responsabilité


 

           

       

 

 

Le comité d’organisation de l’UTPMA a toujours été attaché aux valeurs de protection de la nature et cette année, plus encore, nous allons mettre en œuvre des actions pour préserver l’environnement et notre terrain de jeu.

 

Afin de limiter l’impact de l’événement, nous conduisons notre réflexion sur trois axes : évoluer au cœur d’un massif grandiose mais fragile, réaliser une manifestation d’envergure pour laquelle il est nécessaire de maîtriser les produits consommés et inscrire l’UTPMA dans une démarche globale.

 

Le Grand Site du Puy Mary est situé au cœur du Massif Cantalien qui forme un seul et même volcan. Ce territoire naturel, marqué au fil du temps par la main de l’homme avec le développement de l’agro-pastoralisme, a vu, depuis les années 1990, une augmentation de la fréquentation des visiteurs. En réaction, les élus, habitants, acteurs locaux et associations ont unanimement pris position pour assurer la maîtrise de cette sur-fréquentation du Grand Site et la préservation du lieu.

 

Ainsi, à force de concertations et d’échanges, l’Opération Grand Site est lancée en 1999. La mise en valeur de ses paysages, l'organisation de sa découverte et son animation, la redynamisation économique et la gestion durable du Massif constituent les grandes lignes de la démarche Opération Grand SiteL'obtention du label "Grand Site de France" en décembre 2012 est venue récompenser 10 années de gestion durable remarquable du Syndicat Mixte du Puy Mary.

 

L’Ultra et le Marathon vont sillonner ce milieu si préservé et naturel. L’empreinte de la manifestation se doit d’être la plus insignifiante possible. C’est pourquoi, le comité d’organisation s’engage à emprunter des sentiers existants pour ne pas engendrer de sur-érosion par le passage des coureurs, à inciter des coureurs à ne pas couper, entretenir et remettre en état les sentiers avant et après la course. C’est pour cela que l’intégralité du balisage est récupéré par notre équipe terrain à la fin de l’épreuve et que les marquages au sol sont réalisés avec des peintures biodégradables. Il est également de notre responsabilité de sensibiliser et informer tous les participants et accompagnateurs sur la richesse du milieu traversé (faune, flore, espace protégé…) mais aussi sur la fragilité de l’espace naturel et la nécessité parfois de le protéger. Chaque personne (coureur, accompagnant ou bénévole) doit se sentir concerné et impliqué afin qu’aucun déchet ne soit laissé sur les parcours (des poubelles seront à disposition sur les points de ravitaillement et/ou de pointage en nombre et leur emplacement réfléchi).

 

Une manifestation qui accueille quelques 2000 partcipants concentre forcément une forte consommation de denrées alimentaires. La maîtrise de cette consommation est une des priorités du comité d’organisation. Il va s’attacher à calculer au plus près les quantités de nourriturpour les coureurs sur les ravitaillements et le repas festif. L’augmentation de la quantité de déchets sur les courses est également une conséquence incontournable. Si l’on n’y prend pas garde les poubelles débordent vite. C’est pourquoi le comité d’organisation fait le choix, cette année, de limiter les consommables en plastique sur les ravitaillements en lançant l’opération zéro gobelets en plastique et zéro petites bouteillesPar ailleurs, toujours dans l’optique de diminuer l’impact écologique de l’événement, une vaisselle respectueuse de l’environnement sera utilisée pour le repas d’après course. Enfin, une incitation au tri des déchets sur les ravitaillements   sera mise en place.

 

L’envergure de la manifestation nous a également amené à réfléchir sur la place qu’elle doit prendre dans une démarche globale de protection de l’environnement en permettant à chaque participant de se sentir impliqué. Pour communiquer et s’inscrire sur les courses, les échanges par le biais d’Internet sont privilégiés. Une attention particulière sera portée lors de la remise des dossards pour ne pas inonder les coureurs de prospectus qui terminent trop souvent dans les poubelles. Pour les transports, le site propose un onglet spécifique pour faciliter le co-voiturage et détaille par ailleurs les solutions de transport en commun pour accéder à Aurillac. Pour se rendre au départ du Marathon, une navette collective est obligatoire et nous optimiserons le remplissage des cars pour limiter leur nombre.

 

Nous prévoyons une aide pour le suivi des coureurs sur l’Ultra par la création d’un « road book assistants » prévoyant un plan de circulation et nous inciterons au co-voiturage. L’accès et le stationnement pour cette nouvelle édition seront facilités par l’existence d’un parking de grande capacité à proximité de l’aire de rassemblement (départ, arrivée, repas, stands). Il existera un panneautage spécifique les jours de course et la localisation exacte sera également indiquée sur le site internet. L’organisation de cette manifestation étant le fruit d’une réflexion collective par essence évolutive, de nombreuses idées germeront encore et viendront renforcer les actions déjà entreprises.

 

Gardons à l’esprit que si nous pouvons prendre plaisir à évoluer dans de si somptueux paysages, il est nécessaire de faire quelques efforts afin que cela perdure.

 

"Nous n’héritons pas de la terre de nos parents,
nous l’empruntons à nos enfants."
 Saint-Exupéry